Conclusion

Pour conclure : une série non exhaustive de poncifs.

Faites de votre arc votre jouet favori, le plus familier,
seuls comptent : vous, votre arc, la flèche et le but à atteindre.

Soyez très régulier dans votre position de tir, mieux vaux certains défauts et la stabilité, qu’une position plus académique, mais instable (souvent une question de morphologie)

Respirez profondément entre chaque tir et tirez en apnée.

En tirant concentrez-vous exclusivement sur le minuscule point que vous avez choisi, sans le quitter des yeux. De toute façon la flèche est dans votre vision circonférentielle.

Entraînez vous 3 à 4 fois par semaine, 100 à 200 flèches c’est bien(attention aux tendinites).

Tirez sur tout ce qui bouge!.. et qui ne bouge pas d’ailleurs. 
Entraînez-vous à tirer de 5 à 50 mètres, qui sont les valeurs extrêmes.

Pratiquer la “Billebaude” promenade par monts et par vaux et tirer sur une feuille morte, une motte de terre,  une racine, etc, et en toutes positions.

Oubliez les mauvaises flèches, seule la suivante compte.

Tentez le ball-traps et tous les jeux que votre imagination vous dictera. 
A plusieurs archers, l’émulation est vivifiante.

Revenez de temps en temps au tir classique, à 18 mètres par exemple, vous serez étonné de vos progrès.

Bonnes chances et bons tirs.

Pierre